lundi 24 novembre 2014

Adorer en esprit et en vérité





Chers lecteurs et chères lectrices de ce blog,

Le cycle de leçons sur la méditation et la prière Chrétienne est terminé. En fait chaque leçon n'a fait que reprendre la même idée sous différents angles. Dans la voie du Zen, tous les Koans pointent vers la même direction, à la manière du doigt qui montre la lune. Ne nous trompons pas, ce n'est pas le doigt qui est important.

L'éveil de l'illusion est le seul objet de prière qui puisse vraiment nous satisfaire afin que nous n'ayons plus jamais faim ni soif... Ce à quoi nous aspirons spontanément n'est pas le "temporel" mais l'"eternel"... Seul ce qui est permanent est important car tout le reste en dépend. L'harmonie de notre vie quotidienne dépend totalement de l'état de conscience dans lequel nous nous trouvons à chaque instant : vivre "Reliés" ou pas, voilà la question...

Prier c'est donc avant tout retrouver au fond de nous la voie notre véritable origine. Remonter à notre état 100% inconditionné c'est voir enfin les choses commes elles sont et réaliser soudain que nous n'avons jamais cessé de vivre dans l'Eternel Présent. C'est d'une évidence aussi claire que le fait que les poissons vivent dans l'eau...Inutile de chercher autre chose ou de lutter contre nous-mêmes, nous sommes déjà et à jamais l'incarnation du VERBE vivant et son unique canal d'expression. Rien ni personne ne peut nous dépouiller de ce privilège.

Lorsque nous prions le NOTRE PERE, c'est en fait à nous que nous nous adressons. Pas le "nous" illusoire créé par notre histoire et notre éducation mais le nous profond, le vrai "nous" qui vit dans l'éternité au delà du langage et en-deça de tous nos actes ("Ce n'est pas moi qui vis mais le Christ qui vit en moi")

Dire "Que ta volonté soit faite" signifie en fait "Que MA/NOTRE volonté soit faite"..
Nous ne pouvons pas prier pour moins sans renier notre origine.
Issus de la Source nous vivons dans "son amour". "

Vivre dans l'amour" cela signifie simplement vivre dans dans l'appartenance, dans la sécurité, dans la fusion. Inutile de faire des efforts pour aimer. L'eau et la rivière sont à jamais UN. Nous sommes cela même que l'on nomme "Amour" faute de meilleur mot...De la même manière qu'une bougie n'a pas besoin de s'efforcer de briller puisqu'elle est brillance elle même, NOUS SOMMES LE POUVOIR DE L'AMOUR, nous exprimons LA Brillance du Verbe, avec en prime la liberté totale qui nous est donnée de choisir nos mots et nos idées. Seule contrainte implacable qui en découle, celle de devoir assumer directement les conséquences de nos paroles et de nos pensées.

"Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et dominez-la."
Le récit biblique de ce rituel initial, à travers lequel le Créateur suprême attribue à ses descendants le pouvoir total sur le monde "sensible" (la terre), définit clairement notre autorité. L'assumer pleinement permet à l'activité de Dieu de s'ex-primer pleinement à travers nous. 

Le plus gros du travail spirituel, sa difficulté, n'est pas d'atteindre à un état de réalisation que nous n'aurions pas déjà, c'est juste de nous rappeler sans cesse que nous sommes depuis toujours "réalisés" et que ce sont nos "oeuvres" qui constituent l'expression de "la Gloire Divine".

Lorsque dans le Nouveau Testament, Jésus déclare : "Je suis le chemin, la vérité et la vie", il ne parle pas au nom de l'humain Jésus mais au nom du JE, le principe éternel d'identité qui transcende le temps et l'espace qui réside en chacun de nous. C'est un rappel à nous mêmes.

En fait, la "quête spirituelle", les sanctuaires et les idoles qui les décorent sont la source de tous nos maux. Il n'y a pas d'autre destination que là où nous sommes, pas d'autre temple que notre conscience et pas d'autre Jérusalem que notre ceur. Nous sommes le centre du mandala et les couleurs qui le composent à chaque instant sont celles de nos états intérieurs.

Je terminerai en citant ce passage qui exprime à sa manière le message central de ce blog. Il est tiré du célèbre dialogue entre Jésus et la Samaritaine :

''Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es un prophète. Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous affirmez qu'à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer.'' Jésus lui dit : ''Crois-moi, femme, l'heure vient où ce n'est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas... Mais l'heure vient, elle est là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; tels sont, en effet, les adorateurs que cherche le Père. Dieu est esprit et c'est pourquoi ceux qui l'adorent doivent adorer en esprit et en vérité.''  

Sans équivoque, n'est-ce pas?

Vous pouvez me suivre sur un nouveau blog : http://vousetesdesdieux.blogspot.jp/

Dans la Paix au delà de toute compréhension.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire