dimanche 21 septembre 2014

Leçon 5 : "Notre Père"




C’est à travers les expériences de la vie quotidienne que nous intégrons le fruit de nos prières et de nos méditations car il n’y a pas de séparation entre ce que nous considérons comme la vie matérielle et la vie spirituelle. La vie matérielle est le miroir de nos pensées et lorsque quelque chose nous déplaît à l’extérieur c’est toujours le signe que quelque chose doit être rectifié en nous. Le plan dit "matériel" a en quelque sorte cette fonction de nous permettre de voir clairement à quoi ressemblent nos pensées...C'est ce qui est exprimé par la phrase "Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose." (La table d'Emeraude)

La rectification de "nos erreurs de jugement" ne se fait pas par la force et souvent nous ne savons même pas ce que nous devons rectifier…Ce n’est pas grave car l’Esprit qui gère tout est là pour remettre les choses en ordre. Il suffit pour s’en convaincre de voir ce qui se passe lorsque nous nous coupons, tout contribue à rendre à notre organisme sa forme originale, nous n’avons aucun besoin d’intervenir, l’Esprit accomplit sans cesse son oeuvre d’harmonisation, il n'est même pas nécessaire de se mêler de ce qui se passe, au contraire...

Cela fonctionne quel que soit le problème. Le but de la prière c’est juste d’élever notre coeur jusqu’à cet état de confiance et de lâcher prise, c’est aussi de nous détourner de nos problèmes qui sont toujours le résultat de fausses interprétations. Nos fausses interprétations sont ce que l’on appelle « le péché ». « Pécher contre l’Esprit » c’est tout simplement imaginer que l’Esprit est capable de nous apporter autre chose que ce qui est bien pour nous. Il n'y a pas d'autre pouvoir que le Bien. Comprendre cela c’est atteindre la vraie liberté car cela permet de vivre chaque instant dans « l’Amour du Père »…

« Amour du Père », on a tellement utilisé ces mots sans comprendre leur sens qu’ils ont fini par perdre leur force…Il suffit de penser à ce qu’est l’amour d’un véritable Père humain pour retrouver la puissance de ces mots et les ressentir : que peut-on attendre de son Père si ce n’est un amour total, une protection, une force, une générosité,… Même si nous n’avons pas eu la chance d’avoir un tel Père humain, il suffit de retrouver en nous le désir de ce Père Idéal. Quelles sont les qualités que nous aurions aimé voir incarnées en lui? Il suffit d’en faire la liste pour rétablir le contact avec notre Père Divin à l’intérieur de nous…

Faites l’expérience, prenez une feuille de papier et écrivez tous ces attributs qui selon vous définissent ce Père Idéal auquel votre coeur aspire. Ne pensez pas à « Dieu », restez humain…Une fois votre liste rédigée, relisez-la lentement et méditez un instant sur chacun des attributs : « Patient », « Plein d’humour », « fort », « toujours de bonne humeur », « souriant », « tout puissant », « inspirant par son exemple », « toujours positif »,…Relisez souvent cette liste, elle vous transformera, elle vous apportera naturellement toutes les qualités dont vous avez intimement besoin.

Méditation: 

Méditez 20 minutes sur l'énoncé suivant. Ne cherchez pas à le comprendre avec votre esprit logique. Laissez juste la phrase creuser son chemin en vous, comme un mantra

"Abba*, Père"

*Abba est l'équivalent de "Papa" en Araméen. C'est ainsi que Jésus s'adresse à Dieu avant la crucifixion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire