mardi 9 septembre 2014

Leçon 1 : La génèse: les lois de la création



Le premier livre de la Bible, "La Génèse", commence par un chapitre qui s'intitule "La Création". Ce chapitre peut être lu comme la description de l'action d'un être extérieur, hors de portée, hiérarchiquement supérieur ou comme la description de tout acte de "création" accompli par l'a conscience humaine.

Quelle lecture choisir?

Les conséquences sont importantes. Dans l'un des cas, l'humain n'est qu'un objet, une sorte de marionnette soumise, dont les ficelles seraient manipulées par un pouvoir transcendant, dans l'autre, l'Homme est un sujet libre dont L'IDENTITE s'exprime à travers l'acte de CREATION et le récit de la Génèse est la présentation imagée des lois et des étapes de cette "création". 

"Lorsque Dieu commença la création du ciel et de la terre, la terre était déserte est vide, et la ténèbre à la surface de l'abîme;".
 C'est l'état initial, le moment où le potier s'installe devant son bloc d'argile, le sculpteur devant le matériau brut qu'il va façonner, le cuisinier devant ses ingrédients, l'enseignant devant sa classe, le père et la mère devant l'enfant qui vient de naître, etc. Tout commence par le vide et la ténèbre comme espace de tous les potentiels. ...

"le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux"
On rencontre parfois une autre expression pour décrire "le souffle de Dieu", c'est "l'Esprit de Dieu". Le mot esprit vient du latin « spiritus » (dérivé de spirare = souffler) qui signifie "souffle". Cet "Esprit Divin", que l'on nomme aussi le SAINT ESPRIT est le principe insaisissable mais omniprésent, la composante réceptive de la trinité créatrice. C'est la "Vierge" capable de générer sans influence extérieure autre que l'action du "VERBE".

La compréhension de ce principe est très importante car sans lui, on ne peut saisir ni le fonctionnement de la LOI COSMIQUE, ni le processus de "manifestation" qui en dépend. Il faut remarquer qu'avant même que la Création ait commencé, ce principe "générateur" impalpable mais indispensable est présent. Il plane déjà sur la surface des eaux.

Pratiquement tous les récits de "génèse" des religions commencent par une évocation de l'élément eau. Plus essentielles que l'eau que nous utilisons au quotidien, ces "eaux primordiales" représentent l'état potentiel du plan matériel, la substance informelle susceptible d'enregistrer l'acte créateur et de le manifester sous une forme.  

"et Dieu dit : "Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne."

C'est la première manifestation d'une autre composante du Principe Créateur, une composante active qui se manifeste sous la forme d'un ordre clair, impératif. Dieu ne doute pas de lui même. Il est l'exemple même de LA FOI absolue dans le pouvoir des lois cosmiques au sein desquelles il opère.

On notera au passage que la Bible ne nous présente pas la génèse de ces lois, elles sont immanentes. C'est dans ce cadre que Dieu lui même s'inscrit. Il est par nature à la fois Principe actif : celui qui commande par le VERBE (Dieu le Père), Principe Passif générateur (Saint-Esprit ou Dieu la Mère) et Substance (Matière ou Dieu le Fils, le résultat du mariage du Père et de la Mère cosmiques).

Dieu le Père se contente de commander la lumière, il n'a pas besoin de concevoir les plans d'une centrale électrique et de poser des lignes à haute tension pour acheminer le courant. La manifestation est instantanée et elle ne demande aucune manipulation. C'est la fonction du SAINT-ESPRIT de rester à l'écoute et de manifester.

Grâce à cette action du Saint Esprit, Dieu est capable de VOIR, de vérifier les effets de sa "PRIERE": "Dieu vit que la lumière était bonne." Ce qui était potentiel dans les eaux primordiales de la matière prend forme. L'apparition de la Lumière permet d'y voir plus clair sur la scène de la Création.

Ce qu'il faut retenir de ce premier récit Biblique et qui va au delà de son caractère pseudo-historique ou anecdotique, c'est qu'il s'agit d'une présentation allégorique des lois Cosmiques et du fonctionnement de la prière. Il nous initie à un mystère :

Tout acte de manifestation s'exerce dans le cadre d'une trinité:

1) LE VERBE: Le Principe qui pense ou qui parle (la pensée étant une forme de parole non prononcée mais tout aussi active) ordonne (/prie).

2) L'ESPRIT: Le Principe féminin reçoit le Verbe et le porte à maturité à travers un acte de gestation et d'enfantement instantané (en physique on appelerait cela un "saut quantique")

3) LA SUBSTANCE : Support de la manifestation, matière première mise en forme sous l'action conjuguée du VERBE et de l'ESPRIT. La MANIFESTATION sur ce plan est indispensable pour rendre visible LA PERFECTION de l'ACTE CREATEUR, de l'IDEAL.

A chaque fois que nous pensons ou parlons, volontairement ou inconsciemment, nous mettons en action cette trinité. Son action est inéluctable. Aucune pensée, aucune parole ne peut échapper à la loi. Chacune de nos déclarations et chacune de nos pensées est un acte de Génèse.

Méditation :

Méditez 20 minutes sur l'énoncé suivant. Ne cherchez pas à le comprendre avec votre esprit logique. Laissez juste la phrase creuser son chemin en vous, comme un mantra.

"Lorsque Dieu commença la création du ciel et de la terre, la terre était déserte est vide, et la ténèbre à la surface de l'abîme; le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux"





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire